UEMOA

Au Nigéria, l’AMCON recouvre pour 2,2 milliards $ de créances douteuses

Au Nigéria, l’AMCON recouvre pour 2,2 milliards $ de créances douteuses

(Niamey et les 2 jours) - Plus de 2,2 milliards $ de mauvaises dettes ont été récupérés par la société nationale défaisance du Nigéria (AMCON) sur les six dernières années. C’est ce qu’a révélé le directeur général de l’institution, Ahmed Kuru (photo).

Ces fonds ont été recouvrés sous la forme de cash, biens physiques et d’actions, a précisé le responsable.

Selon M. Kuru qui s’adressait à la cour suprême fédérale hier, l’AMCON gère pour environ 5,6 milliards $ d’actifs, objets de litiges dans le pays. « Ceci met en évidence un besoin urgent pour la mise en place d’un mécanisme de résolution des litiges via les tribunaux », a-t-il souligné.

Créée en 2010 après que la Banque centrale ait repêché, l’année précédente, 9 banques en difficultés, l’AMCON a pour objectif de gérer les créances douteuses et de valoriser les actifs d’entreprises en perdition. Elle a également l’autorité requise pour empêcher les créanciers non-coopératifs d’user de formalités juridiques pour retarder le processus de remboursement.

Pour rappel, le mois dernier, l’AMCON a pris le contrôle d’Arik Air pour éviter à la compagnie aérienne de mettre la clé sous la porte. Ceci après qu’elle se soit trouvée dans l’incapacité de payer ses employés.

Aussi, la semaine passée, la société d’Etat a cédé la banque publique Keystone Bank à un consortium d’investisseurs locaux.

Please publish modules in offcanvas position.