UEMOA

La Banque mondiale envisage d’accorder au Nigéria 500 millions $ pour booster l’éducation des enfants

La Banque mondiale envisage d’accorder au Nigéria 500 millions $ pour booster l’éducation des enfants

(Niamey et les 2 jours) - Dans le cadre de son programme “Better-Education-For-All” (BEDA ou Meilleure Education Pour Tous), la Banque mondiale envisage d’accorder un prêt de 500 millions $ au Nigéria. La facilité permettra au pays de s’attaquer au problème de non-scolarisation des enfants. C’est ce qu’a révélé Olatunde Adekola, conseiller principal en éducation à la Banque mondiale, en marge d’une rencontre avec le gouverneur de l’Etat de Sokoto, Aminu Tambuwal, dimanche dernier. « Le projet BEDA vise à assurer que les enfants puissent écrire et lire. La plupart des difficultés auxquelles fait face le pays sont associées à l’éducation et le projet quinquennal devrait pouvoir y remédier », explique M. Adekola.

Selon lui, le programme mettra un accent particulier sur les régions septentrionales du Nigéria et sur l’éducation des filles. Par ailleurs, le responsable a salué les efforts de l’Etat de Sokoto en matière d’éducation, soulignant que celui-ci a alloué environ 27% de son budget annuel au secteur en 2016 et en 2017.

S’exprimant sur le partenariat entre son Etat et l’institution de Bretton Woods, le gouverneur Tambuwal a déclaré: « nous continuerons à honorer nos engagements en termes de financements. D’ailleurs, nous mettons actuellement en place une agence qui supervisera l’éducation des filles. Nous veillerons à l’utilisation optimale des fonds qui nous sont alloués. »

Please publish modules in offcanvas position.