UEMOA

La BID octroie 51 milliards de FCFA au Sénégal pour renforcer son développement socio-économique

La BID octroie 51 milliards de FCFA au Sénégal pour renforcer son développement socio-économique

(Niamey et les 2 jours) - Le gouvernement sénégalais a signé avec la Banque Islamique de Développement, trois accords de financements d’une valeur de 51 milliards de francs CFA. Ces accords qui ont pour objectif d’accompagner des projets de développement économique et social, ont été signés en présence du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ et le vice-président des opérations de la BID, Mansur Muhtar.

Ces trois accords permettront de financer le programme de développement de la microfinance islamique au Sénégal, le projet d’appui à la lutte contre le paludisme et l’Assistance technique pour le plan de communication du projet de WAQF.

Ainsi, le programme de développement de la microfinance islamique au Sénégal, mobilisera 32 milliards de FCFA de la BID et permettra de financer 50.000 micro-entreprises. Il prévoit créer également, 25 000 nouveaux emplois pour le prochain quinquennat (2017-2022).

Commentant cet accord, Amadou Bâ, explique que « ce programme de développement se fera grâce à l’inclusion financière des petites et moyennes entreprises, ce qui se traduira par la création de beaucoup d’emplois et d’activités économiques et par l’amélioration des niveaux de vie des populations ».

En ce qui concerne le projet d’appui à la lutte contre le paludisme dont une partie du financement, évalué à 17,600 milliards de FCFA, a été apporté par le Fonds de la vie et subsistance, le ministre des finances a déclaré : « Il contribuera à la réalisation des objectifs du Programme national de lutte contre le paludisme (2016-2020), qui vise à réduire la mortalité et la morbidité liées au paludisme ». 

Please publish modules in offcanvas position.