UEMOA

L’IDA, branche de la Banque mondiale pour les pays en développement, émettra ses premières obligations pour environ 8 milliards $

L’IDA, branche de la Banque mondiale pour les pays en développement, émettra ses premières obligations pour environ 8 milliards $

(Niamey et les 2 jours) - L’Association internationale de développement (IDA) envisage d’accroître ses émissions obligataires de 8 milliards de dollars sur les trois prochaines années pour mieux asseoir ses investissements dans les pays en développement.

L'IDA émettra donc ses premiers emprunts obligataires entre 6 milliards $ et 8 milliards $ au cours des trois prochaines années. Le bras de l’institution qui octroie des prêts aux pays pauvres à faible taux, financera le remboursement des coupons en facturant des intérêts sur certains des prêts qu'il accorde aux pays à faibles revenus.

Selon les dirigeants de l’institution financière, la nécessité d’accroître le volume d'aide financière pour que les pays atteignent leurs objectifs de développement devient une évidence tant un nombre croissant de pays émergents sont en phase d’être éligibles aux prêts. Le passage par les marchés des capitaux permettrait donc à l'IDA d'augmenter ses prêts annuels de 50%, estime la Banque mondiale.

L'IDA en tant qu’organisation internationale a le prestigieux triple A des agences Moody's et Standard & Poor's. Cette côte devrait attiser l’appétit des investisseurs. De surcroît, les niveaux des rendements des titres émis par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) en 2016 sont restés supérieurs à ceux de certains émetteurs souverains. Ceci pourrait donner un aperçu de la liquidité des prochaines obligations de l’IDA.

L'émission annuelle d'obligations supranationales a plus que doublé au cours de la dernière décennie, à 265 milliards de dollars en 2016, selon les chiffres de Dealogic.

La BIRD, une filiale de la Banque mondiale, a été la troisième émettrice d'obligations supranationales au cours de la dernière décennie, ce qui a permis de mobiliser 361 milliards $ sous forme de dettes syndiquées, ajoute Dealogic.

Depuis sa création en 1960, l'IDA a accumulé 160 milliards de dollars de capitaux propres.

Fiacre E. Kakpo

Please publish modules in offcanvas position.