UEMOA

L’exécutif nigérian augmente l’intérêt sur les impôts impayés pour dissuader les contribuables récalcitrants

L’exécutif nigérian augmente l’intérêt sur les impôts impayés pour dissuader les contribuables récalcitrants

(Niamey et les 2 jours) - En vue de dissuader l’évasion fiscale et encourager les contribuables à vite s’acquitter de leurs impôts, le gouvernement nigérian a décidé d’augmenter le taux d’intérêt exigé sur les impôts impayés. L’augmentation qui excède de 5% le taux de réescompte minimum de la Banque centrale sera effective dès le 1er juillet prochain.

« La révision à la hausse du taux d’intérêt exigé sur les impôts impayés figure parmi les mesures adoptées par l’exécutif en vue d’améliorer la discipline fiscale, réduire l’évasion fiscale et éviter les paiements tardifs, » a révélé le ministère des finances dans un communiqué publié le 22 mai.

En outre, le pays vise un chiffre de 350 milliards de nairas (1,15 milliard $) de recettes fiscales par an. Pour ce faire, il compte améliorer le processus de collecte des taxes et a par ailleurs proposé une augmentation de la taxe sur les produits de luxe (de 5% à 15%).

Schadrac Akinocho

Please publish modules in offcanvas position.