UEMOA

Le Mali va consacrer près de 270 millions $ pour une dizaine de projets d’infrastructures routières en 2017

Le Mali va consacrer près de 270 millions $ pour une dizaine de projets d’infrastructures routières en 2017

(Niamey et les 2 jours) - Le gouvernement malien va consacrer 169 milliards de Fcfa (environ 270 millions $) pour une dizaine de projets d’infrastructures routières en 2017. L’annonce a été faite par le ministre malien de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, M. Mamadou Hachim Koumaré, lors de la réunion annuelle des services de routes, tenue à Bamako la semaine dernière.

Ces projets d’infrastructures routières seront entièrement financés par le budget national de l’Etat malien, a précisé Mamadou Hachim Koumaré.

Au nombre de ces projets d’infrastructures routières, figure les tronçons : Kayes-Sadiola ; Kangaba-Dioulabougou-Frontière Guinée ; Yanfolila – Kalana - frontière Guinée ; Banconi – Djalakorodji – Safo – Dabani – Nossombougou ; et la route Barouéli - Tamani. Ces projets d’infrastructures concernent également, l’aménagement en 2X2 voies de la route reliant le 3ème pont de Bamako à la RN6, y compris la construction d’un échangeur. Ainsi que la réhabilitation en 2X2 voies de la section de route Tour d’Afrique - Yirimadio. Ce financement permettra, en outre, la construction de la bretelle reliant Katélé –Kadiolo – Zégoua. Mais également l’aménagement de 10 km de voiries dans ville de Bamako. Sont aussi pris en compte, la construction et le bitumage de la voie ceinture ouest de Koulikoro et l’aménagement de la voie de Kouloubleni à Kalabancoro.

Selon les données de la Banque africaine de développement (BAD) datant de 2014, la Mali dispose d’un réseau routier classé, constitué de 89 000 km dont 23 000 km environ sont aménagés ; allant des pistes rurales (cotonnières et pastorales) aux corridors routiers internationaux, revêtus soit en béton bitumineux soit en enduit superficiel.

Le réseau revêtu est essentiellement constitué de routes nationales sur un linéaire de 5700 km, dont 60% sont en bon état. La densité routière, estimée actuellement à 1,80 km/100 km², est l’une des plus faible d’Afrique (3,1 km/100 km² pour la CEDEAO et 4,7 km/100 km² pour toute l’Afrique). Cette faiblesse est accentuée dans les régions septentrionales.

La superficie du Mali est de 1 241 238 km2. La population, quant à elle, est estimée à 15,84 millions d’habitants en 2012. La majorité de la population (67,6%) vit en milieu rural. Les 2/3 du pays sont quasi désertiques et ne sont occupés que par 10% de la population.

BK

Plus lus 7j
Plus lus Gestion publique
Plus lus Economie

Please publish modules in offcanvas position.