UEMOA

Mali : les orpailleurs bientôt une menace pour les grandes compagnies minières ?

Mali : les orpailleurs bientôt une menace pour les grandes compagnies minières ?

(Niamey et les 2 jours) - Au Mali, la production aurifère des mineurs artisanaux pourrait bientôt rivaliser avec celle des compagnies minières. C’est ce que rapporte la Chambre des mines qui a rappelé, qu’en 2015, les mines artisanales ont contribué au tiers des 70,2 tonnes d’or exportées par le pays.

Selon les statistiques gouvernementales, la production artisanale d’or en 2015 atteindrait, en effet, 23,7 tonnes mais, puisqu’elle n’est pas déclarée, le chiffre réel pourrait être bien plus élevé. Selon les données avancées par la Chambre des mines, plus d’un million de mineurs artisanaux travaillent actuellement sur environ 350 sites, produisant entre 10 et 15 tonnes d’or par an. A titre d’illustration, la plus grande raffinerie d’or du Mali, Kankou Moussa, propriété de Swiss Bullion, peut produire 100kg d’or par jour, et elle est approvisionnée principalement à partir d’un site minier artisanal dans le Sud-ouest du pays.

«Nous pensons que si nous l’organisons, l’exploitation minière artisanale pourrait produire autant d’or que les grandes entreprises industrielles.», a déclaré le président de la Chambre des mines, Abdoulaye Pona.

Cependant, la croissance soudaine de ce secteur informel n’est pas du goût de tous, notamment les compagnies minières présentes dans le pays, pour lesquelles elle constitue une sérieuse menace. Mark Bristow, le PDG de Randgold Resources, société possédant trois grandes mines dans le pays, a averti que l’activité pourrait conduire les compagnies à faire leurs valises.

« Ils [les mineurs artisanaux] occupent illégalement des sites […] ils utilisent des moyens mécanisés, il y a même de petites industries qui produisent de l’or sans rien déclarer.», déclare-t-il.

L’exploitation minière artisanale au Mali est en proie à des accidents mortels, à la contrebande, au travail des enfants et à des dommages environnementaux, du fait de sa non-réglementation. Le gouvernement a déclaré, en 2014, vouloir superviser les opérations et donner aux mineurs un plus facile accès au financement, mais aucun important progrès n’a été réalisé.

Le Mali est le 3ème plus grand producteur d’or du continent derrière l’Afrique du Sud et le Ghana.

Louis-Nino Kansoun

Plus lus 7j
Plus lus Gestion publique
Plus lus Economie

Please publish modules in offcanvas position.