UEMOA

La Côte d’Ivoire revoit légèrement à la baisse la réduction de ses dépenses budgétaires pour l’exercice 2017

La Côte d’Ivoire revoit légèrement à la baisse la réduction de ses dépenses budgétaires pour l’exercice 2017

(Niamey et les 2 jours) - Ce ne sera plus une coupe de 10% dans les dépenses budgétaires, comme l’a annoncée précédemment le président Alassane Dramane Ouattara (photo), mais plutôt une réduction de 9%. Le premier producteur mondial de cacao réduira donc de 54 milliards FCFA, ses dépenses budgétaires. Ainsi, le budget de l’Etat ivoirien au titre de l’exercice 2017, passe de 6 501 milliards FCFA à 6 447 milliards FCFA.

Un coup dur pour les prévisions d'investissements qui reculent de plus de 177 milliards de FCFA, une baisse de 8% par rapport aux 2 216 milliards FCFA, initialement prévus pour ce poste.

La révision à la baisse du budget émane d’une conjoncture socioéconomique particulière. La chute des cours mondiaux de cacao de près de 35% et la montée des revendications sociales, notamment dans le rang des fonctionnaires et des militaires, sont les raisons évoquées pour expliquer cette réduction.

Le nouveau projet de loi prévoit une hausse des dépenses ordinaires, suite à la grogne des militaires et des fonctionnaires en début d’année. Ainsi, les dépenses ordinaires augmentent de près de 75 milliards FCFA à 2 691 milliards FCFA.

« Les hypothèses de base de l’élaboration du budget ont connu des évolutions notables rendant nécessaire la révision du budget, notamment les chocs extérieurs et intérieurs liés à la baisse des marchandises diverses et à la chute de 35% des cours du cacao.», a expliqué, mercredi, Anne-Desirée Ouloto, la porte-parole adjointe du gouvernement.

Elle a également fait savoir que les prévisions de croissance économique du pays en 2017 ont été également révisées à la baisse à 8,5 % contre 8,9% initialement annoncé.

Fiacre E. Kakpo

Please publish modules in offcanvas position.