UEMOA

Togo : le FMI approuve un programme triennal de 241,5 millions $ au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC)

Togo : le FMI approuve un programme triennal de 241,5 millions $ au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC)

(Niamey et les 2 jours) - En appui aux réformes économiques et financières entreprises par le pays, le Fonds Monétaire International (FMI) accordera une enveloppe financière de 241,5 millions $ au Togo au titre du programme de Facilité Elargie de Crédit. Ce prêt triennal assorti d’un décaissement immédiat de 34,5 millions $ « appuiera les efforts déployés par les autorités pour assainir les finances publiques, tout en préservant l’espace nécessaire pour engager des dépenses de lutte contre la pauvreté », a souligné M. Tao Zhang (photo), Directeur général adjoint du FMI dans un communiqué publié sur le site officiel de l’institution.

Le reliquat du financement sera échelonné sur les trois prochaines années en fonction des progrès dans la mise en œuvre des réformes économiques recommandées par l'institution financière.

Entre 2014 et 2016, l’économie du pays de l’Afrique de l’Ouest a progressé de 5,2%, portée par les investissements dans les infrastructures et une amélioration de la production agricole.

« Les résultats de l’économie togolaise ont été solides, ces dernières années, avec une croissance soutenue et une inflation basse », a expliqué le dirigeant.

Bien que ces résultats restent en deçà de la croissance moyenne des pays de l’UEMOA (7% environ), l’institution de Bretton Woods table sur de belles perspectives pour l’économie togolaise dans les prochaines années. A l’horizon 2021, le FMI indique que le PIB du pays devrait progresser de 5,6%.

« Les perspectives économiques à moyen terme sont favorables : l’activité du secteur privé devrait bénéficier de l’amélioration des infrastructures et du climat des affaires. Cependant, les progrès futurs dépendront de la bonne exécution du programme macroéconomique ambitieux et de la poursuite de réformes structurelles plus larges visant à améliorer la gestion des finances publiques et à satisfaire les besoins sociaux.», conclut M. Tao Zhang.

Fiacre E. Kakpo

Please publish modules in offcanvas position.