UEMOA

Top 5 des pays les plus endettés en Afrique en pourcentage du PIB

Top 5 des pays les plus endettés en Afrique en pourcentage du PIB

(Niamey et les 2 jours) - Dans sa publication annuelle (World Factbook) présentant la situation géographique, démographique, politique, économique et militaire dans chaque pays du monde, la Central Intelligence Agency (CIA), l’une des agences de renseignement des Etats-Unis, a levé le voile sur le niveau d’endettement de l’ensemble des pays de la planète.

Dans le classement des 23 pays les plus endettés au monde présenté par le site Business Insider, l’Afrique marque cinq fois sa présence.

Ainsi, voici les 5 pays africains les plus endettés en pourcentage de leur PIB.

Erythrée (119,8% du PIB)

Si le Japon (234,7%) est le pays le plus endetté au monde, l’Erythrée est la nation qui présente le plus haut niveau d’endettement en Afrique. Endetté à plus de 119,8% de son PIB (2,6 milliards $), le pays de la corne de l’Afrique présente aujourd’hui une situation économique préoccupante, selon la Banque mondiale, due en grande partie à l’insécurité dans la zone, la sècheresse, sa politique économique presque autarcique. Ces situations ont accentué les déficits budgétaires, contraignant la dette publique à atteindre des niveaux insoutenables alors que la croissance économique régresse d’année en année.

Cap vert (116,8%)

Bien que considéré comme le pays le plus stable d’Afrique, le Cap-Vert a vu sa dette prendre, ces dernières années, des dimensions incontrôlables. A l'inverse de la croissance économique qui n’a pas suivi une courbe ascendante à cause de la faiblesse des recettes touristiques. De 70% du PIB en 2010, la dette publique capverdienne est passée très vite à 116,8% en 2017.

Mozambique (100,3%)

La croissance robuste du pays n’a pas pu freiner l’envol de la dette publique. Malgré ses performances et perspectives positives, le Mozambique s’est enlisé davantage sous le fardeau de la dette. Le pays dirigé par Filipe Nyusi fait la une des médias depuis quelques mois à cause d’une affaire de dette cachée évaluée dans un premier temps à environ 1,12 milliard $ avant d’être portée, suite à un audit international, à 2 milliards $, la semaine dernière. La dette publique a grimpé à 100,3% des richesses produites dans le pays.

Egypte (92,6%)

Malgré la résilience de son économie, la dette publique égyptienne est restée élevée, mais demeure soutenable au vu des récentes perspectives de différentes institutions comme le FMI, Moody’s ou encore la Banque Mondiale. Le pays a mis en place une série de réformes qui devraient relancer l’activité économique en berne depuis le printemps arabe. Cependant, jusqu’au moment où la CIA présentait sa publication, l’Egypte présentait un niveau d’endettement évalué à plus de 92,6%.

Sao Tomé-et-Principe (89,5%)

Sao Tomé-et-Principe, dernier de la liste est sur une pente périlleuse. L’île de 200 000 habitants est endettée à près de 89,5% de son PIB (350 millions de dollars). A juste titre, le FMI pense que seules des réformes d’austérité pourraient relancer l’économie de l’archipel.

Fiacre E. Kakpo

Please publish modules in offcanvas position.