UEMOA

Ghana : le nouveau gouvernement a hérité d’un déficit budgétaire d’environ 10%

Ghana : le nouveau gouvernement a hérité d’un déficit budgétaire d’environ 10%

(Niamey et les 2 jours) - Au Ghana, le nouveau gouvernement a hérité d’un déficit budgétaire proche de 10%. Ceci représente une hausse de 5% par rapport aux objectifs fixés par l’ancienne équipe pour l’année 2016 indique le ministre des finances Ken Ofori-Atta (photo).

«La situation à laquelle nous sommes actuellement confrontés est la conséquence de dépenses incontrôlées et de la baisse des revenus.» a déclaré le responsable. Cette annonce intervient dans un contexte où le pays bénéficie d’un programme d’aide du Fonds monétaire international (FMI) de 918 millions de $ sur 3 ans. Cette aide vise à stabiliser l’économie ghanéenne.

Dans ces circonstances, l’exécutif devra réduire ses dépenses publiques dédiées à la création d’emplois et à la réduction des inégalités. La nouvelle équipe a également précisé qu’elle a hérité d’une dette publique de 7 milliards de cedis (1,6 milliard de $).

Aaron Akinocho

Please publish modules in offcanvas position.