Télécoms

Le Niger veut profiter du satellite algérien Alcomsat 1 pour développer son secteur télécoms

Le Niger veut profiter du satellite algérien Alcomsat 1 pour développer son secteur télécoms

(Niamey et les 2 jours) - Le 27 avril 2017, Sani Maïgochi, le ministre nigérien de la Poste, des technologies et de l'Economie numérique était en visite à la station d'Algérie télécom satellite (ATS) de Lakhdaria. Au cours de cette descente de terrain, il a déclaré à la presse que son pays compte « sur la coopération avec l'Algérie pour tirer profit de ses expériences et ses progrès en matière de technologie de télécommunication en vue de développer et de renforcer ce secteur dans notre pays, notamment la région nord et nord-est, où une grande zone n'est pas couverte par le réseau de télécommunication ».

Comme le Mali, le Niger envisage sérieusement d’améliorer l’accès à la connectivité Internet haut débit de ses populations grâce au satellite télécoms algérien Alcomsat 1.

L’équipement devrait être mis en orbite d’ici juin 2017. Avec le satellite, Sani Maïgochi a expliqué que 90% de son pays pourrait bénéficier d’une couverture en réseau internet haut débit. Les compétences algériennes dans la fibre optique sont également prévues dans ce potentiel contrat de fourniture d’expertise.

Rappelons que le 12 janvier 2017, en prélude à la Conférence africaine sur la gouvernance d’internet, Imane Houda Feraoun (photo), la ministre algérienne de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, avait dévoilé les ambitions du pays à travers Algérie Telecom. Elle avait indiqué qu’avec ses atouts télécoms, le pays compte se positionner « pour la mise en place de mécanismes permettant le déploiement de centaines de kilomètres de fibre optique dans les pays voisins tels que le Niger, le Mali et le Tchad ».

Muriel Edjo

Please publish modules in offcanvas position.