Investissement

Le Niger présente de nouvelles réformes pour améliorer le climat des affaires

Le Niger présente de nouvelles réformes pour améliorer le climat des affaires

(Niamey et les 2 jours) - Une rencontre d’information s’est tenue, hier, lundi, en présence des contributeurs de «Doing business ». L'objectif de la séance est de vulgariser les nouvelles réformes entreprises et sur lesquelles compte le pays pour gagner de nouvelles places en 2018, en matière d’amélioration du climat des affaires.

En ce qui concerne l’exécution des contrats, le ministère du Commerce note l’amélioration du fonctionnement du Tribunal de commerce de Niamey. Ce qui permet d’accélérer la reddition des décisions de justice. Toujours dans ce cadre, l’opérationnalisation du Centre de médiation et d’arbitrage de Niamey facilite le processus de règlement des litiges commerciaux, selon le ministère.

Pour faciliter l’obtention de prêts aux PME, le fonctionnement du bureau d’information sur le crédit a été amélioré. Idem pour les procédures postérieures à la déclaration d’impôts, une procédure relative au remboursement du crédit de Tva est mise en place.

Concernant la création d’entreprises, le capital minimum initialement requis (100 000 Fcfa) pour son lancement a été supprimé. A ceci, s’ajoute la fusion de l’ensemble des procédures et formalités liées à l’enregistrement des statuts au guichet unique du Centre de formalité des entreprises.

Pour l’octroi de permis de construire, le délai de délivrance des autorisations de construire passe de 30 jours à 8, selon le ministère.

Pour le raccordement à l’eau, une facilité est mise en place de sorte que les PME puissent payer 10% du coût de raccordement, lors de l’établissement du devis et le reste réparti en trois paiements.

Autre réforme au niveau du transfert de propriété, la réduction des honoraires des notaires, lors du transfert. Le délai du traitement de dossier en ce sens passe de 30 jours à 7.

Dernier point relevé, le commerce transfrontalier où il est possible d’accomplir en ligne les formalités de déclaration en douane.

Pour rendre le secteur privé dynamique, compétitif et attirer les investisseurs, l’Etat nigérien s’est engagé, ces dernières années, dans des réformes. Lesquelles réformes lui ont permis de glaner 26 places entre 2014 et 2016. A l’orée du classement Doing business 2018 attendu pour la fin de l’année, le ministère du Commerce fait de la communication son cheval de bataille.

Guevanis DOH


[ 2J ToolBox: Please make sure that you have created/published instance! ]

Please publish modules in offcanvas position.