Investissement

Infrastructures, énergie… ces marchés présentés par le Niger au forum économique avec la Tunisie

Infrastructures, énergie… ces marchés présentés par le Niger au forum économique avec la Tunisie

(Niamey et les 2 jours) - Le Forum économique nigéro-tunisien a démarré ce matin au Palais des Congrès de Niamey. Des discours de volonté politique des deux pays de consolider leur partenariat, aux rencontres B to B qui se tiennent actuellement entre opérateurs économiques, le Niger ouvre le champ large aux investisseurs : énergie, agriculture, infrastructures, etc.

Le but du forum est de « mutualiser nos efforts pour booster le partenariat gagnant – gagnant.», informe Moussa Sidi Mohamed, Président de la Chambre du commerce et d’industrie du Niger devant les premiers ministres nigérien Brigi Rafini et tunisien Youssef Chahed.

« Le Niger dispose de potentiels miniers riches en attente d’exploitation : l’uranium, le phosphate, le pétrole. A ceci s’ajoute une forte demande dans tous les domaines notamment l’agroalimentaire.», renchérit le Chef du gouvernement nigérien.

Le premier ministre tunisien s’est attelé, de son côté, à démontrer les liens économiques forts entre les deux pays par l’augmentation de 16% du trafic aérien des vols de Tunisair (compagnie aérienne nationale) à destination de Niamey. « Nous aimerons bien diversifier nos cibles, nos partenaires. Nous attendons des renforcements de partenariat au niveau des BTP, de la santé où nous avons des compétences avérées.», a ajouté Aziza Fitouri Htira, Présidente du Centre de promotion des exportations (Cepex), spécialisé dans la promotion des exportations tunisiennes.

Aux rencontres B to B qui s’en sont suivies, le Niger ne se fait pas prier pour présenter ses opportunités d’investissement. Dans le domaine de l’énergie, le Niger fait savoir qu’il manque de compétences notamment au niveau de la construction du barrage hydroélectrique de Kandadji (130 Mw), de la Centrale thermique à charbon, etc.

Dans le domaine des infrastructures, des besoins d’investissement pour la rénovation urbaine des voies, des espaces de loisirs sont cités. Pour ce qui est de l’élevage, le Niger dispose d’un cheptel de plus de 40 millions de têtes et a des besoins d’usines de transformation.

Pour illustrer la parfaite collaboration, en matière d’affaires, entre les deux pays, une délégation de la Chambre du commerce, accompagnée des opérateurs tunisiens, se rendra dans l’après-midi au plateau de Sanguia (dans la phériphérie de Niamey). Objectif, visiter la construction d’une cité de logements économiques en cours. Sur ce site, le privé tunisien (Man Béton) apporte son soutien en fournissant des bétons cellulaires. Construites par une société nigérienne (Synergy Investments Niger Sa en partenariat avec le Suisse Batiswiss), la particularité de ces habitations réside dans leur capacité à consommer moins d’énergie grâce aux bétons cellulaires (béton mousse). Ces bétons, légers en termes de poids, sont dotés d’une capacité d’isolement du bâtiment 5 fois supérieure à celle du béton traditionnel. Une technologie adaptée au terrain nigérien où la chaleur avoisine les 50 degrés à l’ombre, en période de chaleur.

Guevanis DOH

NB : Synergy Investments Niger Sa appartient au même groupe que Synergy Communication, éditeur de Niamey et les 2 jours.

Please publish modules in offcanvas position.