Infrastructures

Le Niger ratifie les textes du Fonds pour le développement des infrastructures en Afrique

Le Niger ratifie les textes du Fonds pour le développement des infrastructures en Afrique

(Niamey et les 2 jours) - En Conseil des ministres vendredi dernier, le Niger a adopté un projet de loi autorisant la ratification des statuts Africa50 Financement de projets (Fp) et des statuts Africa50 Développement de projets (Dd).

Les statuts de ce Fonds africain ont été adoptés en juillet 2015 à Casablanca au Maroc.

Cette ratification est une carte blanche juridique donnée par Niamey pour accroître les projets d’infrastructures en Afrique.

En effet, les besoins en investissement dans les infrastructures en Afrique (transport, eau, énergie, télécoms) ralentissent la croissance économique et agissent négativement sur la productivité des entreprises, jusqu’à 40% selon la Banque mondiale qui soutient que le continent devrait accorder 5% de son Pib aux infrastructures. Sauf que la chute des cours des matières premières ne permet pas aux Etats (la plupart dépendants aux matières premières) d’investir dans ce domaine.

« Africa 50 » est un Fonds pour les infrastructures créé par les gouvernements africains, la Banque africaine de développement (Bad) et les investisseurs institutionnels. « Africa 50 – Dp » et « Africa 50 Fp » sont des sociétés sœurs du Fonds. Le but est de mobiliser l'épargne africaine aux côtés des institutions non-africaines et le secteur privé en vue d’accélérer le nombre de projets d'infrastructures bancables en Afrique.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.