Infrastructures

La Bad prévoit d’ouvrir un bureau au Niger pour soutenir le secteur privé

La Bad prévoit d’ouvrir un bureau au Niger pour soutenir le secteur privé

(Niamey et les 2 jours) - La Banque africaine de développement (Bad) compte ouvrir un bureau au Niger selon un communiqué rendu public vendredi dernier. Une nouvelle sans doute bonne pour un pays où la Banque ne disposait même pas de point focal.

Le but de ce projet est de renforcer sa présence opérationnelle et sa visibilité et de répondre efficacement aux besoins selon le communiqué. « Conformément au plan d'action de la Banque en matière de décentralisation et à son nouveau modèle de développement et de prestation de services, cette décision met l'accent sur la nécessité d'atténuer les problèmes de fragilité, de transition et de portefeuille, de faciliter la coordination de l'aide au développement et le dialogue, de respecter les spécificités nationales, et de réduire les coûts, » précise-t-on.

La Bad émet des réserves liées à la sécurité, à la fragilité climatique et au manque de performance du portefeuille. Sans toutefois dégonfler : « l'augmentation du portefeuille détenu dans le secteur public du pays ainsi que l'identification récente de plusieurs projets dans le secteur privé, dans les domaines des infrastructures, de l'énergie et du transport estimés à 302 millions de dollars américains pourraient porter le portefeuille de projets nigériens de la BAD à 621 millions de dollars (plus de 385 milliards de Fcfa),» détaille-ton dans le communiqué.

Avant de conclure en ces termes : « La mise en place d'un bureau national doté des compétences appropriées se traduirait par une diminution de 83% à 20% des projets à risque et par une augmentation de 31,4% à 65% du taux de décaissement. Ce bureau offrirait également des perspectives accrues de croissance pour le secteur privé. »

Le Niger n’est pas le seul pays concerné par la nouvelle. Le communiqué parle aussi de l’ouverture d’un bureau au Bénin et en Guinée. Le coût de l’ouverture et de la mise en service de ces trois bureaux nationaux sont estimés à plus de 4 milliards de Fcfa.

La Banque africaine de développement a pour mission de contribuer au développement et au progrès social des Etats africains. Elle dispose de deux centres régionaux au Kenya et en Afrique du Sud, de bureaux nationaux ou de liaison dans 35 pays du continent et d’une représentation à Tokyo pour couvrir l’Asie.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.