Finance

Niger : la croissance économique devrait s’établir à 5,5% en 2017

Niger : la croissance économique devrait s’établir à 5,5% en 2017

(Niamey et les 2 jours) - La croissance économique au Niger s’établirait à 5,5% en 2017 contre 4,6% en 2016, selon la Note de conjoncture économique du quatrième trimestre 2016.

Une hausse de la croissance économique attendue à la fin de l’année 2017. La Note de conjoncture économique (publiée en novembre 2016) fixe ce taux à 5,5% et compte sur la hausse progressive du prix du pétrole. « Le baril qui était à 44,1 dollars Us en juillet 2016 a atteint 49,3 dollars en octobre de la même année. L'or a quant à lui enregistré une hausse mensuelle de 4,6% en octobre après une chute modérée entre le 2ème et le 3ème trimestre (-0,75%). »

Le document publié par l’Institut national de la statistique renseigne aussi sur les chiffres de l’année 2016. Le taux de croissance initialement prévu à 5,2% s’est établi à 4,6%. Cette baisse s’explique par la chute des cours des matières premières au plan mondial et la chute continue du prix de l’uranium, principal produit d’exportation du Niger. La situation économique drastique subie par le Nigéria (premier partenaire économique du Niger) ces deux dernières années ainsi que la dépréciation de sa monnaie (le naira) ont aussi saboté les prévisions du Niger. Selon le document, le ralentissement de la croissance aux Etats Unis, dans la zone Euro et en Chine, ont aussi obligé ces derniers à baisser leurs demandes extérieures.

Du côté des finances publiques, l’on signale également la baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales par rapport à 2015. Les recettes totales cumulées en fin septembre 2016 s’établissent à 467,4 milliards de Fcfa, soit un taux d’exécution de 59,1% par rapport aux prévisions de la Loi des finances rectificative. « Cette situation s'explique par le repli des recettes de la fiscalité intérieure (-10,7%) en lien avec la morosité économique, et celle de la fiscalité de porte (-7,8%) en raison des autres effets des mesures de politiques économiques prises par le Nigeria pour relancer son économie » souligne la Note de conjoncture économique.

La chute a été également constatée au niveau des impôts sur biens et services (-11%) et des impôts sur le taux revenu (-10,2%).

Please publish modules in offcanvas position.