Energies

La problématique de l’énergie au cœur des débats au Congrès des syndicats du secteur

La problématique de l’énergie au cœur des débats au Congrès des syndicats du secteur

 (Niamey et les 2 jours) - Le Syndicat national des travailleurs de l’eau et de l’énergie sont en Congrès du 19 au 21 janvier 2017. L’occasion de discuter de la problématique liée à l’accès à l’énergie et à son indépendance dans le pays. « De l'énergie au Niger : quelles politiques pour l’indépendance énergétique et l'accès à l'énergie ? » La question vaut tout son pesant d’or au regard des difficultés énormes que rencontre le Niger en matière d'approvisionnement et d'accès de la population à l'énergie moderne.

La problématique suscitée fait objet de débat entre professionnels du secteur au 6ème Congrès du Synatreen (Syndicat national des travailleurs de l’eau et de l’énergie) qui prendra fin le 21 janvier 2017.

Le Secrétaire général de la Synatreen, de son côté, craint une crise énergétique sans précédent si des mesures adéquates ne sont pas prises. « Le secteur énergétique fait face à plusieurs défis. En attestent les difficultés que rencontre actuellement la Nigelec (société nationale d’léectricité, ndlr), » déclare Hamidou Saibou. « Les efforts qui sont en train d'être consentis ne sont pas une réponse aux besoins énergétiques de notre population et à la demande croissante des consommateurs, » déplore-t-il.

Le gouvernement se dit conscient que cette situation d'insuffisance et d'inéquité en matière d'accès aux services énergétiques contribue à plomber le développement socio-économique du pays. « Car l'énergie en général et l'électricité en particulier constitue un levier important pour impulser le développement harmonieux et efficace de toutes les activités socio-économiques, » affirme Foumakoye Gado, ministre du Pétrole présent aux discussions. Avant de rassurer quant aux efforts du gouvernement pour satisfaire aux demandes.

Le Niger regorge d’énormes potentialités énergétiques enfouies dans son sous-sol, ses eaux, etc. Pourtant, le pays a l’une des plus faibles consommations d’énergie primaire au monde. La production nationale ne représente que 40% de l’électricité. Ce qui rend le pays dépendant à 60% de l’électricité en provenance du Nigéria. La biomasse occupe 93% du bilan de la consommation primaire. Le pétrole, le gaz et l’électricité représentent 7% du bilan global.

Please publish modules in offcanvas position.