Investissements Publics

Brigi Rafini, Premier ministre : « le Niger est un pays sûr, (…) attractif pour les investisseurs »

Brigi Rafini, Premier ministre : « le Niger est un pays sûr, (…) attractif pour les investisseurs »

(Niamey et les 2 jours) - Le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini a laissé entendre que son pays est une garantie pour les investissements étrangers. Cette sortie a été faite durant son voyage français dans une interview accordée au confrère « Les Echos ».

« Je suis venu dire que le Niger est un pays sûr, stable et bien gouverné, attractif pour les investisseurs grâce à la politique volontariste que mène le gouvernement depuis six ans. » C’est en ces termes que Brigi Rafini a récapitulé le but de sa visite officielle en France. « Il s'agit de renforcer la coopération entre nos deux pays, en renouvelant l'accord bilatéral 2013-2016, à l'occasion de mes rencontres avec mon homologue Bernard Cazeneuve, et les milieux d'affaires, » ajoute-t-il.

Le Premier ministre annonce également des accords signés avec l'Agence française de développement et des entreprises comme Veolia.

Sur les questions d’actualité, Brigi Rafini s’est prononcé sur le regain des prix des matières premières notamment l’uranium et de la grande manifestation organisée par la société civile et l’opposition le 4 février dernier.

Concernant l’uranium, le Chef du gouvernement a fait savoir que « la chute drastique des cours ces dernières années a lourdement impacté le Niger » même si cette matière première ne représente pas « plus que 5 % des ressources budgétaires du pays. » Pour relancer ce secteur, principale ressource d’exportation du pays, Brigi Rafini dévoile la vision du gouvernement. « Nous tablons sur une hausse de la production mais pas avant l'horizon 2020.» Une provision faite en fonction de l’entrée prochaine en action de la mine d’Imouraren dont Areva détient le permis d’exploitation.

Quant à la marche de la société civile pour réclamer plus de transparence dans la gestion publique, le Premier ministre nigérien laisse entendre qu’ «  il s'agissait d'une protestation visant en particulier la Communauté urbaine de Niamey pour des décisions dont le gouvernement n'est pas responsable. » « Nous allons lancer dans quelques mois des réformes pour améliorer la transparence de notre gestion budgétaire, » promet-il.

Guevanis DOH


[ 2J ToolBox: Please make sure that you have created/published instance! ]

Please publish modules in offcanvas position.