Banque

La couverture générale des microfinances demeure inégale au Niger

La couverture générale des microfinances demeure inégale au Niger

(Niamey et les 2 jours) - C’est la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) qui donne l’information avec des chiffres à l’appui. 702 institutions de microfinance ont été identifiées à fin septembre 2016 au sein de l’Union économique et monetaire ouest africaine (Uemoa).

Parmi ces institutions, 144 systèmes financiers décentralisés (Sfd) réalisent environ 90% des activités du secteur, notamment en termes de dépôts et crédits. Selon la même source, l'accès des populations aux services financiers offerts s'est élargi dans l’espace communautaire passant de 15 millions à fin septembre 2015 à près de 17,3 millions à fin septembre 2016. Soit une augmentation de 2,3 millions.

Le système des microfinances est connu au Niger depuis les années 80, mais c’est dans les années 90 que le système a connu son essor avec l’émergence de nombreuses autres institutions de microfinance et de projets et programmes à volet crédit.

Selon les indicateurs des systèmes financiers décentralisés (Sfd) de la Bceao, le pays dispose de 53 Imf (institutions de microfinance) et 158 points de services pour 413 902 clients/membres à la fin de l’année 2014. L’offre de produits se limite essentiellement à l’épargne et au crédit. Toutefois, la couverture géographique demeure assez inégale sur le territoire national.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.