Agro

Des efforts de l’Etat pour promouvoir la promotion et la consommation du riz local

Des efforts de l’Etat pour promouvoir la promotion et la consommation du riz local

(Niamey et les 2 jours) - Dans le but d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger, le gouvernement multiplie les efforts, ces dernières années, pour augmenter la production du riz local et promouvoir sa consommation. Pour y arriver, l’Etat renforce les capacités de l’Office national des aménagements hydroagricoles (Onaha), dans le but d’accompagner les producteurs, à travers la fourniture de semences améliorées, la réalisation et la réhabilitation des aménagements hydro-alimentaires.

Des efforts qui ont permis d’augmenter la production de 4,36 tonnes de riz l’hectare en 2010 à 6 tonnes en 2016, soit une hausse de 2 tonnes à l’hectare.

Aujourd’hui, 16 344 hectares sont exploitables (contre 15 185 hectares en 2015) en ce qui concerne les aménagements rizicoles avec deux campagnes (saison sèche et pluviale). La valeur de la production de 2015 est estimée à plus de 15 milliards de Fcfa.

Au nombre des défis, le Directeur de la Mise en valeur et Analyse Economique de l’Onaha, Elhadj Saminou mentionne l’augmentation de la production. Pour ce faire, des projets appuyés par des partenaires sont en cours pour accompagner les producteurs dans l’accroissement de leur capacité de production.

Autre mesure prise par le gouvernement, l’aménagement de 2 000 hectares supplémentaires par an. Ceci, dans le but d’avoir une augmentation supplémentaire de 12 000 tonnes de riz par an, soit un apport financier d'environ 2 milliards de Fcfa.

La distribution équitable de l'eau, le choix des variétés de semences, l'intensification des cultures, sont d’autres mesures indispensables pour augmenter la production du riz qui est un aliment fortement consommé par les populations riveraines des zones de production au Niger.

Please publish modules in offcanvas position.